ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°58

NEIL YOUNG VOIT ROUGE

Ulcéré par la présence sur Spotify du très populaire podcast de Joe Rogan, diffusant largement des idées complotistes, Neil Young a sommé la firme de choisir entre son catalogue et le podcast populiste. C’est ce dernier qui a été préféré au chanteur canadien, qui a immédiatement retiré ses chansons. L’incident aurait pu en rester là et relever de la simple liberté de conscience du chanteur face à une entreprise qui n’en est pas à sa première démonstration de froideur cynique (le fameux « produisez plus pour gagner plus », balancé comme une injonction aux créateurs…). C’était sans compter sur la vague d’empathie envers le Loner, qui a conduit Joni Mitchell, ou Crosby, Stills et Nash à faire de même. Résultat, l’action Spotify a décroché à la bourse, les pertes se comptant en milliards de dollars. Cependant, la firme suédoise devrait tenir le choc : les revenus générés par le podcast de Rogan sont faramineux et ce dernier détient un contrat d’exclusivité avec Spotify. Malgré tout, de nombreuses personnalités se sont émues de la situation et il faudrait voir si un exode massif d’artistes ne pourrait pas mettre en danger l’hégémonie du diffuseur sur la musique. Il faudrait pour cela que des artistes plus mainstream que les vieilles gloires de la folk quittent le navire, ce qui n’est manifestement pas au programme. Triste monde.