ACTUELLEMENT
EN KIOSQUES

N°41

Zakk Wylde – Chevauchée solitaire entre amis

Si l’on dit Zakk Wylde, la première image que l’on voit c’est bien entendu celle d’un biker un verre de bière à la main devant sur mur d’amplis. Mais sous la veste à patchs se cache un artiste complet qui n’hésite pas à lâcher sa guitare électrique pour une guitare acoustique. Sa carrière regorge même de projets « unplugged » tels que The Song Remains Not the Same, le live Unblackened ou bien entendu Book Of Shadows premier du nom. Vingt ans après, voici donc enfin le second volet, album très personnel et très réussi d’un homme en pleine possession de ses moyens.

©DR

On connait ton côté Guitar Hero et un peu moins ton côté acoustique. Peux-tu nous parler de ton premier contact avec l’instrument ?

Il n’y a rien de bien original. J’ai fait comme bien des gamins, j’ai eu une guitare acoustique d’entrée de gamme. Je ne me souviens plus de la marque et ensuite je suis passé à une guitare électrique. Mais la guitare acoustique a toujours fait partie de ma culture musicale.

Te souviens-tu les premiers titres que tu as appris à jouer sur cette guitare ?

(Rires) je vais te surprendre. Probablement «Iron Man» et «Smoke On The Water». Je ne connaissais pas les accords, mais je m’en foutais complètement. Je jouais les notes sur une corde (il chante la mélodie de «Smoke On The Water» et «Iron Man»).

Décidément Black Sabbath est vraiment le groupe qui t’aura tout apporté. Mais as-tu d’autres références plus liées à la guitare
acoustique ?

Effectivement ce n’est pas un secret, j’adore Black Sabbath. Pour mes autres infl uences ce n’est pas à proprement parler des musiciens exclusivement acoustiques mais vraiment des songwritters. J’adore, Led Zepplin, Neil Young,
Percy Sledge, Allman Brothers, les Eagles, The Band…. J’essaye de m’inspirer de ce que faisait Jimmy Page qui mélangeait le Blues avec des
infl uences celtes acoustiques, indiennes et bien d’autres. Il n’y a que les limites que tu fi xes, ta musique doit refl éter tes infl uences et c’est pour cela que des disques comme Book Of Shadows existent.

©DR

« Ta musique doit refléter tes influences et c’est pour cela que des disques comme Book Of Shadows existent »

Depuis le début de ta carrière solo on retrouve des versions alternatives acoustiques des titres électriques de Black Label Society…

C’est quelque chose qui m’amuse énormément. Mais c’est également valable dans l’autre sens, car certains titres ont été écrits au piano avant de finir dans une version acoustique ou électrique. On dit souvent qu’une bonne chanson sonnera peu importe l’instrument, j’espère avoir réussi à en écrire quelques-unes
(rires).

Tu as été bien occupé ces dernières années, quand as-tu pris le temps de composer la seconde partie de Book Of Shadows ?

Je compose tout le temps. J’ai mon propre studio chez moi, je peux donc enregistrer tous les jours si je le veux. Piano ou guitare, peu importe, je garde toutes mes idées. Et lorsque que nous sommes en tournée, je me lève
généralement très tôt, aux alentours de 5/6 heures du matin. C’est très calme, je peux donc composer tranquillement sans être dérangé. C’est le bon côté d’être sobre, je ne me réveille plus avec une gueule de bois de tous les
diables.

On retrouve sur ce disque tes compères de Black Label Society dans un registre plutôt différent…

Comme tu le sais, je suis très proche de mes frères d’armes. Sur l’album on retrouve effectivement Jeff (Fabb, batterie) et JD (John DeServio, basse). Lorsque nous partirons sur la route Dario (Lorina, guitare, clavier) se joindra à nous. Nous serons donc dans la même configuration que lors des concerts de BLS mais ce ne sera pas forcément un concert de BLS, quoi que…. (Rires)

Cela voudra-t-il dire que la setlist de ta prochaine tournée pourrait contenir des titres acoustiques de BLS ?

Non je plaisantais. Avec deux Book Of Shadows nous avons largement de quoi faire une setlist décente sans avoir à puiser autre part.

Pourtant des titres comme « Angel of Mercy » ou « In this River » y auraient très largement leur place ?

Je vois ce que tu veux dire mais je ne pense pas qu’« Angel Of Mercy » aurait très bien pu figurer sur un des deux Book Of shadows. Mais ce n’est pas le cas. J’adore ce genre de titre et crois-moi si je pouvais sortir plus d’albums dans ce style je le ferais sans hésiter.

La pochette semble liée à celle du premier opus. (ndr: on y voit deux têtes de bébés sur le premier et deux crânes dans exactement la même position sur le deuxième)…

Exactement on ne peut rien te cacher. Il y a bien un lien entre les deux pochettes, comme si les bébés étaient devenus ces crânes. Quant à l’arbre mort, il illustre assez bien les paroles peu réjouissantes de l’album.

Peux-tu en développer le contenu ?

Elles sont tournées vers nos faiblesses et la mort. Ce n’est pas très réjouissant mais les paroles me tiennent autant à coeur que la musique ou les soli. Il n’y a pas un thème particulier, disons que c’est plutôt une ambiance générale.

©DR

Les soli sont d’ailleurs très réussis, procèdes-tu de la même façon que pour ceux de Black Label Society ?

Pour moi il n’y a qu’une seule façon de faire. Une fois que tout est en boîte et qu’il ne reste plus que les soli à faire, je les enregistre encore et encore jusqu’à ce que le résultat me plaise à 100%. Beaucoup de mes idoles procèdent comme cela et j’adore cette façon de faire.

Pourquoi avoir choisi « Sleeping Dogs » comme single ? J’ai également entendu dire qu’il existait une version chantée par Corey Taylor (Slipknot)…

Les mecs du label m’ont conseillé ce titre et comme j’aime tous les titres de l’album, je ne pouvais qu’être d’accord. Concernant la version avec Corey, elle sortira en B-side du single un peu plus tard.

©DR

Impossible de couper à cette question. Raconte-nous ton expérience « Hello Kitty Unplugged » ?

(ndr : Zakk Wylde a joué sur une guitare acoustique « Hello Kitty » un titre de Black Sabbath et un titre de Book Of Shadows II). Quand les mecs de chez Loudwire m’ont proposé de le faire j’ai tout de suite dit oui. Mike Portnoy (ex-Dream Theater, The Winery Dogs) l’avait fait avec une batterie « Hello Kitty » et c’était à mourir de rire. Je me suis beaucoup amusé. C’est vraiment une guitare de mauvaise qualité avec de gros problèmes de justesse et j’en passe, mais cela contribue au charme de la vidéo (rires).

Puisque que nous en sommes à parler de matériel, peux-tu nous parler de ta guitare acoustique Wylde Audio ? (ndr: la marque que Zakk Wylde a lancé en quittant Gibson)…

J’adore la guitare acoustique mais souvent l’action est trop haute. Les guitares que nous avons développé avec Wylde Audio ont une action très basse assez similaire à celle des guitares électriques. C’est très agréable à jouer. Pour les bois, que du solide : touche palissandre, caisse en acajou, table et manche en érable. C’est la combinaison qui me convient, mais dans le futur nous serons capables de faire des guitares à la demande avec les spécifications de chacun.

Utilises-tu d’autres guitares que tes Wylde Audio sur ce disque ?

J’ai utilisé ma Loucin finition Bullseye en plus de ma Wylde Audio. Pour la partie électrique j’ai également utilisé mes deux masterbuild Wylde Audio.

Question piège pour finir. Allons-nous attendre encore 20 ans pour le troisième tome des Book Of Shadows ?

Je vais tenter de faire plus rapide… Ou plus long et battre le record de 20 ans entre deux albums, je ne sais pas encore (rires).

Julien Meurot